« On achève bien les travailleurs » : Macron, fossoyeur des emplois !

ACCUEIL / Actualités / Informations / « On achève bien les travailleurs » : Macron, fossoyeur des emplois !

« On achève bien les travailleurs » : Macron, fossoyeur des emplois !


Le patronat avec son bras armé, le « docteur » Macron, ne prescrivent ni plus ni moins qu'une série de soins palliatifs pour les travailleurs de notre pays.

Le patronat en rêvait, Macron l'a fait ! On peut désormais se débarrasser sans vergogne, sans coût et sans contrainte des salariés. Fini la trêve des confiseurs, le 1er janvier à peine passé (date d'application des lois), des employeurs se ruent vers des accords visant à mettre des salariés sur le carreau.

Facilitation des transferts d'activité (ventes, mise en franchise avec perte des acquis pour les travailleurs) et ruptures conventionnelles collectives sont autant de dispositifs qui autorisent les employeurs à considérer les salariés comme une variable d'ajustement au gré de leurs envies et de leurs lubies. La précarisation des salariés inquiète peu nos gouvernants et leurs mandants.

Malheureusement, les métiers du commerce et des services, qui ont toujours été le laboratoire des expérimentations de la déréglementation du Code du Travail, sont frappés de plein fouet par ces ordonnances. Pimkie, les Galeries Lafayette, André (groupe Vivarte), Happychic, Sodexo, Monoprix, ou encore Carrefour ont fait rapidement savoir leur projet de cession d'activité et/ou de suppression d'emplois.

Ces entreprises ont pourtant bénéficié des aides de l’état en matière d’allègement de charges (CICE et pacte de responsabilité), sans aucune contrepartie jusqu’à ce jour. Pire, c’est grâce à ces allègements (donc nos impôts), que ces mêmes entreprises financent leurs plans sociaux !

D’après le gouvernement, ces réformes nécessaires devaient créer des emplois. Nous ne constatons que destructions d’emplois et précarisation.

Au vu de la situation dramatique dans laquelle les ordonnances plongent les salariés du commerce et services, la Fédération CGT Commerce et Services a décidé de tout mettre en oeuvre, tant sur le plan revendicatif que juridique, pour contrer les dispositifs destructeurs d'emplois portés par les réformes Macron.

La Fédération CGT Commerce et Services organise mercredi 17 janvier 2018 à 10h, à Montreuil, en présence de délégués syndicaux des enseignes concernées par des restructurations, une conférence de presse pour dénoncer ces pratiques d'un autre âge et alerter une nouvelle fois sur la dangerosité de ces ordonnances qui mettent à mal notre modèle social.

CP Conférence de presse Ordonnances Macron.pdf

Contact : Amar Lagha

Top