2017 : des luttes et des victoires

ACCUEIL / Actualités / Dossiers thématiques / 2017 : des luttes et des victoires

2017 : des luttes et des victoires


Loi Travail XXL, Carrefour, Vivarte, Agora Distribution, McDonald’s... les raisons de lutter étaient encore nombreuses en 2017 !!! Retour sur les plus grands combats de cette année...

Leroy Merlin à Lezennes
Une distribution de plus d’un millier de tracts a eu lieu mardi 31 janvier au rond-point situé devant siège social de Leroy Merlin France à Lezennes (59), au grand dam de la Direction et des agents de la Force publique présents ! Elle visait à dénoncer la politique anti-cégétiste agressive des Directions locales envers les camarades élus et mandatés et la complicité de la Direction générale qui, par son silence, consent. La délégation a mis en demeure la Direction générale.

Boulanger à Hénin-Beaumont
Les salariés de l’entrepôt logistique Boulanger d’Hénin-Beaumont ont organisé une opération de blocage le lundi 9 janvier. Les représentants de la CGT ont ainsi pu négocier avec la Direction. A la fin de la journée, la Direction a pris l’engagement de payer les heures de grèves et de négocier l’accord sur la prime de progrès le 23 janvier. Lors de la réunion du 23 janvier, la Direction a accordé une prime exceptionnelle de 150 € à l’ensemble du personnel de l’entrepôt logistique.

Carrefour Hypermarché à Montreuil
Suite à l’annonce par la Direction d’ouvrir l’hypermarché Carrefour de Montreuil tous les dimanches matin, les salariés ont appelé à faire grève et à manifester le vendredi 20 janvier. Les employés du groupe Carrefour, et plus largement de la grande distribution, mettent en avant leur droit au repos dominical. Les employés de l’hypermarché Carrefour de Montreuil ont également été soutenus par plus de cinquante salariés des Carrefour Market syndiqués à la Fédération, venus grossir les rangs.

Primark en Ile-de-France
Le 18 février, à Créteil une quarantaine de salariés et à Villeneuve la Garenne une centaine de salariés de Primark ont fait grève dès 6h du matin. Les revendications des salariés sont pourtant basiques : que les bénéfices soient équitablement reversés aux salariés et cela se traduisant par une augmentation sérieuse des salaires, une prime d’ancienneté de 100€ nets à partir de 3 ans d’ancienneté et la mise en place du 13ème mois dès 2017 au lieu de 2019.

Lancry à Narbonne
2ème grève en moins de 3 semaines des agents de sécurité du site Areva à Narbonne, salariés de la société Lancry. Actuellement au coefficient 130, ils revendiquent avec détermination l’application des coefficients 160 et 170 pour les chefs de poste, conformément à la convention collective.

Armand Thiery dans le Nord
Vendredi 24 mars 2017, l’ensemble des salariés en CDI des magasins Armand Thiery situés sur les centres commerciaux de Seclin et de Lomme (59) étaient en grève et sont allés à la rencontre de la clientèle pour faire signer une pétition de soutien à leurs revendications. A travers cette grève, les salariés d’Armand Thiery revendiquent des embauches à temps plein et le paiement d’une mirobolante prime de 50€ prévue dans un accord d’entreprise de 2001 mais qu’ils ne touchent pas !

Elior à La Défense
A l’appel de la CGT, quelques 80 salariés des filiales du groupe Elior (Arpège, Elior concession, Elior entreprises, Elres) se sont mobilisés contre la politique d’austérité des actionnaires et dirigeants de leurs entreprises. Ils ont manifesté bruyamment, au son des sifflets et cornes de brume, accompagnés des drapeaux rouges de la CGT, sous les fenêtres du siège du groupe Elior à la Défense (92) pour dénoncer « des salaires de misères » et la « dégradation de leurs conditions de travail ».

Vivarte à Paris
C’est pour lutter contre l’arbitraire des actionnaires face à la situation des salariés du Groupe Vivarte, qu’élus et mandatés se sont rassemblés devant le siège du Groupe le 7 avril à Paris. Les salariés sont victimes de l’un des plus importants plans sociaux de l’année. Vivarte, numéro 1 de l’habillement en France, est en plein déclin : sur les 16000 salariés du Groupe, près de 2000 perdront leur emploi d’ici à la fin de l’année ; plus de 140 magasins de La Halle aux Chaussures seront fermés.

Carrefour Market à Nice
Vendredi 31 mars, au supermarché Carrefour Market à Nice Gorbella, alors que la tension est palpable au sein des employés de l’établissement, un membre de l’encadrement quitte le navire et laisse les équipes gérer le service aux clients. La coupe est pleine, les employés contactent les élus de la CGT afin d’initier un mouvement de grève pour le lendemain sur leurs conditions de travail. 187 signatures de clients récoltées en 3 heures et 41 salariés ont signé la pétition.

Campanile à Paris
La majorité des salariés de l’hôtel Campanile de la Tour Eiffel sont en grève illimitée depuis le 16 mai 2017. Ils dénoncent le non-respect de l’accord signé en avril 2016, après 28 jours de grève, dans lequel la direction de l’entreprise et les salariés s’engageaient à créer un climat social serein. Mais en réalité la direction continue les pressions sur le personnel : mise à l’écart de la sous-directrice, sanction d’un élu syndical, refus des revalorisations de salaires.

Branche prévention-sécurité à la Défense
En continuité des actions et mobilisations dans le cadre de l’intersyndicale CGT / CFTC / UNSA qui réclame une augmentation de l’ensemble des salaires dans la branche prévention-sécurité, plus de 100 agents de sécurité se sont rassemblés sur le parvis de La Défense. Ils ont manifesté en distribuant aux nombreux travailleurs de la sécurité employés dans les tours de bureaux et commerces, ainsi qu’aux passants, des tracts expliquant les motifs de leur mécontentement.

Agora Distribution en Ile-de-France
En février, le Groupe Eram annonce la liquidation judiciaire de sa filiale Agora Distribution, comprenant les marques Tati, Fabio Lucci et Giga Store. Plus de 1700 emplois sont menacés. En juin, les salariés n’ont toujours aucun indice de leur avenir ! Deux mobilisations ont lieu : le 14 juin, devant le magasin Tati de Stains, et le 19 juin, devant le Tribunal de Commerce de Bobigny. Finalement, Agora Distribution est repris par le Groupe GiFi, qui garde 109 magasins, ainsi que 1428 salariés.

Amazon à Sevrey
Comme à son habitude, Amazon n’hésite pas à faire de la discrimination syndicale... Cette fois, c’est Sandrine, représentante syndicale élue au CHSCT du site Amazon Sevrey (71) qui est prise pour cible, sous couvert de fausses accusations. Un rassemblement en soutien à Sandrine a lieu le 28 juin, premier jour des soldes d’été, devant le site Amazon de Sevrey. Par ailleurs, le 26 juillet, 15 caristes ont assigné en justice Amazon pour faire appliquer la CCN CDNA.

Travail dominical à Evry
Le 28 juin, un rassemblement avec distribution de tracts et une conférence de presse sont organisés au Centre commercial Evry 2. Avec la participation de la Fédération, de l’Union Départementale de l’Essonne et de l’Union Locale d’Evry, une centaine de manifestants ont parcouru le centre commercial pour dire non au travail du dimanche. La Fédération a déposé un recours devant le Conseil d’État pour invalider le décret du 24 septembre 2015 venant compléter la Loi Macron.

Hippopotamus à Paris
Le Groupe Flo annonce la vente des restaurants Hippopotamus au Groupe Bertrand, qui souhaite en fermer une vingtaine. Le restaurant Hippopotamus Saint-Martin, situé boulevard Saint- Denis à Paris, est touché et décide de faire grève et d’occuper les locaux 24h/24 dès le 12 juillet. Plusieurs manifestants et membres de la Fédération rejoignent les 9 salariés pour les soutenir. Le 19 juillet, Philippe Martinez fait le déplacement pour une manifestation devant le restaurant.

Carrefour City en Ile-de-France
Carrefour France engage le démantèlement du réseau de magasins intégrés Carrefour City. Ceci a tout l’air d’un plan social, sans en porter le nom ! Le 8 juillet, un premier rassemblement a lieu devant le Carrefour City de la rue Montmartre à Paris. Le 13 juillet, une mobilisation prend place devant le Carrefour City de Saint-Ouen. Le Groupe Carrefour France compte dupliquer ces méthodes sur le plan national.

Jumbo à Mayotte
Les salariés des magasins Jumbo, filiale du Groupe Casino à Mayotte, entament une grève le 17 juillet, suite aux NAO qui n’ont pas abouti favorablement. Les revendications portées par la CGT sont les suivantes : revalorisation de la grille de salaires ; respect des lois en vigueur ; mise en place de titres-restaurant ; amélioration des conditions de travail et d’emploi. Cette grève intervient au moment de la grève générale des entreprises de Mayotte.

McDonald’s à Villefranche-de-Rouergue
Six syndiqués CGT sont en grève totale depuis le 23 août à Villefranche-de-Rouergue. Le 25 septembre, notre Fédération participe à un mouvement devant la sous-préfecture. Il faut attendre le 11 octobre pour ouvrir une négociation qui se soldera par un échec. Malgré la dureté et la durée de cette grève, les camarades restent déterminés.

Loi Travail XXL en France
La journée d’action du 12 septembre contre les ordonnances de Macron et la Loi Travail XXL a été un véritable succès avec de nombreuses entreprises en grève partout en France. Débrayages, participation aux différentes manifestations, les salariés du commerce et des services ont exprimé leur désaccord profond vis-à-vis des ordonnances réformant le Code du Travail. La Fédération CGT Commerce et Services va poursuivre son travail d’information et de sensibilisation des salariés.

Leclerc à Conflans-Sainte-Honorine
Le 30 septembre, quinze salariés en grève dénonçaient le mépris de leur direction. Ils revendiquaient le respect des pauses, de l’embauche, du matériel correct, le retrait du nouveau planning, une prime de 50 euros. Ils exigent le respect pour tous les travailleurs et la fin du harcèlement et de la discrimination. La grève a été levée, un accord ayant été trouvé avec la direction.

Contact : Ambre Danquigny

Top