Supplément échanges

ACCUEIL / Notre mag / Supplément échanges

Supplément au n°392 – Septembre 2020 en version PDF


La rentrée sociale s’annonce très chargée dans cette période plus que difficile, avec la crise sanitaire durant laquelle le gouvernement n’aura jamais été à la hauteur, si ce n’est pour des ordonnances en faveur des patrons et ce pseudo plan de relance économique, qui va uniquement permettre à certains de s’en mettre plein les poches, nous devons faire front et proposer des alternatives sociales et humaines à toutes et tous !


L’Exécutif peut changer de gouvernement tous les mois, cela ne changera rien à sa politique d’austérité.
Il nous faut donc compter les uns sur les autres et aller à la syndicalisation massivement.
Aujourd’hui, des milliers d’emplois sont menacés pour rassasier la boulimie d’argent dont certains actionnaires font preuve, souvent au détriment de la vie des salariés.
Pour cela nous devons pouvoir connaître tous nos syndiqués, savoir d’où ils viennent, de quelles entreprises, de quelle localité, pour organiser sur les sites, les localités, les départements une riposte sociale d’ampleur nationale !


Nous avons suffisamment été les derniers de cordées ces dernières semaines, ces derniers mois. Aujourd’hui nous voulons vivre dignement de notre travail et non survivre et être à la merci de nos dirigeants.


Cela nous oblige à aller vers la discussion avec les salariés, les privés d’emplois, les retraités, et les amener à prendre conscience que ce n’est qu’unis et ensemble que nous y arriverons.
Oui, l’adhésion n’est pas facile pour certains, mais cela ne coûte rien d’essayer, si ce n’est de réussir.


Participons aux assemblées générales de rentrée dans nos territoires, sur nos syndicats, pour préparer ensemble le projet de demain.
Ce ne doit pas être aux salariés de payer pour la crise sanitaire, ni pour la crise économique, c’est au capital, au gouvernement, à celles et ceux qui tiennent les rênes de la France, de l’Europe.
Nous ne sommes pas responsables de cette situation, et nous avons déjà suffisamment souffert des effets de cette politique ultra libérale !
Alors faisons de cette rentrée sociale une campagne de syndicalisation massive, de revendications fortes et de luttes gagnantes.
Battons-nous pour un salaire digne, pour des conditions de travail à la hauteur de notre implication, pour que les femmes soient les égales des hommes, pour que nos enfants aient un avenir décent, que le plein emploi soit permanent, battons-nous !
Ne regrettons rien et battons-nous pour demain !

télécharger le supplément

supplément au n°357, Juin 2017

télécharger le supplément

supplément au n°355, Avril 2017

télécharger le supplément

supplément au n°355, Avril 2017

télécharger le supplément

supplément au n°354, Mars 2017

télécharger le supplément

supplément au n°318, Novembre 2013

télécharger le supplément

supplément au n°314, Juin 2013

Top