Magazine échanges

ACCUEIL / Notre mag / Magazine échanges

échanges n°378, Mai 2019 en version PDF


Pour plus de justice sociale, continuons de nous battre !

Pendant que les médias nous occupent en désinformation qui tourne en boucle, la force obscure progresse et les réformes s’accélèrent, sur le système de santé, sur la retraite, sur la fiscalité…

Notre pays connaît une crise sociale majeure. Les multiples mouvements sociaux parlent d’eux-mêmes. Les causes en sont les politiques menées par les gouvernements successifs, qui ont précédé le gouvernement actuel. Ce gouvernement pleinement décomplexé, affichant et assumant sans scrupules d’être au service des plus riches, du grand patronat.

Durant le grand débat, vaste fumisterie, Macron mène sa campagne pour les Européennes, faisant mine d’écouter la France d’en bas dont il se moque éperdument. Jamais un chef d’État ne s’est permis d’afficher un tel mépris.

Ce gouvernement de délinquants prend les travailleurs pour des vaches à lait. Allant jusqu’à être complètement hystérique dans la contradiction !

Les plus grandes enseignes de notre secteur, Carrefour, Auchan, Casino et d’autres, gavées de CICE, annoncent allègrement des PSE, des fusions, des restructurations, tout simplement parce que les actionnaires jouent au Monoploly avec nos emplois !

Les patrons, sous prétexte de la concurrences des GAFA, essaient de nous faire admettre que l’avenir c’est le e-commerce. L’humain est remplacé par une machine qui se déplace, encaisse, réfléchit et vend à sa place. Les algorithmes ont pris le pouvoir, le numérique nous domine.

Pour toucher le patronat au coeur, aucune autre méthode n’existe que de bloquer l’économie, la machine à profits.

La colère des travailleurs monte. Nombreux sont les mouvements sociaux, les mobilisations rouges, jaunes, roses…

La mise en place des CSE nous montre que la confiance des travailleurs en la CGT se développe.

La Fédération appelle les salariés du Commerce et des Services à exprimer leur colère contre l’exploitation capitaliste le 27 avril, journée de grève et de manifestation.

Nous devons continuer à nous battre pour un meilleur salaire, pour la fin des emplois précaires, pour plus de justice sociale et fiscale.

La vraie couleur du gilet, c’est celle de l’indignation !

Marie-Hélène, secrétaire fédérale

télécharger le magazine

Janvier-Février 2017, n°353

télécharger le magazine

Décembre 2016, n°352

télécharger le magazine

Novembre 2016, n°351

télécharger le magazine

Janvier 2016, n°342

télécharger le magazine

Décembre 2015, n°341

télécharger le magazine

Novembre 2015, n°340

Top