PSE HAPPYCHIC : REQUÊTE DE LA CGT

ACCUEIL / Actualités / Informations / PSE HAPPYCHIC : REQUÊTE DE LA CGT

PSE HAPPYCHIC : REQUÊTE DE LA CGT


Depuis l’annonce du PSE, la CGT a toujours demandé à ce que le périmètre de reclassement soit celui du groupe MULLIEZ.

Ainsi, grâce à ce périmètre, tous les salariés concernés par le PSE pourraient se voir proposer un emploi dans un magasin appartenant au groupe MULLIEZ (Auchan, Alinéa, Tape à l’oeil, Leroy merlin, Décathlon, Kiabi…).

Reclassement dans une des nombreuses enseignes du groupe MULLIEZ :
AUCHAN, PIMKIE, DECATHLON, LEROY MERLIN…

Comme annoncée par la direction dans un email destiné aux salariés, cette requête ne suspend pas la mise en oeuvre du PSE, ni les départs volontaires prévus.

De nombreux salariés, impactés par le PSE, ont sollicités la CGT pour faire en sorte que leurs emplois soient sauvegardés.

La réorganisation en cours de l’entreprise ne doit pas se faire au détriment des salariés qui n’ont pas demandé à être licenciés.
L’intérêt collectif doit-il passer par le sacrifice des salariés ?

Rappel important
• Jules et Brice, 2ème et 3ème marques préférées des français.
• Structure économique saine et solide certifiée.
• 40 millions d’euros reversés aux actionnaires en 2016 et 2017.
• 5 millions d’aide de l’état (CICE) donnés à HAPPYCHIC.

Qui devrait faire un effort pour la réorganisation de l’entreprise et cela, bien sûr, dans l’intérêt collectif ?
Ceux qui gagnent des millions ou les salariés au SMIC qui vont se retrouver sans emploi ?

CP HappyChic.pdf

Top