L’artisan de vos droits n°7 : Salarié-es, votre avenir vous appartient !

ACCUEIL / actualité / Informations / L’artisan de vos droits n°7 : Salarié-es, votre avenir vous appartient !

L’artisan de vos droits n°7 : Salarié-es, votre avenir vous appartient !


Dans un contexte politique et social très compliqué, la CGT est une organisation syndicale de luttes au service de l’ensemble des salariés. Notre objectif principal demeure la défense des intérêts et la promotion de nouveaux droits pour l’ensemble des travailleurs. Lors des élections dans les TPE (entreprises de moins de 11 employés), les salariés ont témoigné leur confiance en la CGT, en confortant par leurs votes sa place de première organisation syndicale. Cet excellent résultat ne doit pourtant pas masquer les difficultés que subissent aujourd’hui tous les travailleurs dans ces entreprises.

Une prise de conscience du salariat devient obligatoire.

Les effets néfastes des lois El Khomri, Macron commencent à se faire sentir : le nouveau gouvernement ne cache pas ses ambitions de supprimer les 35 heures, et de poursuivre les réformes en vue de casser le Code du travail. De plus en plus de salariés de nos secteurs sont confrontés au travail du dimanche. Nous avons combattu la loi Macron qui ouvre de nouvelles dérogations et le droit au repos dominical (acquis de haute lutte). La banalisation du travail du dimanche est clairement l’objectif poursuivi avec la remise en cause des majorations et des repos compensateurs dus.

Plus grave encore, la mise en place de l’ordre public conventionnel (El Khomri) : historiquement, l’accord d’entreprise donnait des droits plus favorables aux salariés que ceux prévus par la loi. Cette règle essentielle en droit du travail (appelée principe de faveur) est aujourd’hui obsolète. L’accord d’entreprise pourra aujourd’hui fixer des règles moins favorables que la loi (paiement des heures supplémentaires non pas à 25 % mais 10 %.

Si certains points importants ne sont pas négociables (tels que salaires minima, classification, égalité femme/homme etc.), à contrario beaucoup d’autres le sont malheureusement. Un accord d’entreprise ou d’établissement peut désormais permettre au patronat de négocier à la baisse beaucoup de dispositions auparavant favorables aux salariés (majoration des heures supplémentaires, rémunération des temps de pause, dérogation à la durée du repos quotidien, jours fériés, congés payés etc.).

Nous traversons une crise économique sans précédent face à un patronat toujours plus gourmand. D’ailleurs, M. Gattaz se frotte les mains : le gouvernement en place a généreusement distribué plus de 4 milliards d’euros aux entreprises au titre du CICE sans aucune contrepartie pour les salariés (pas de création d’emplois, pas d’augmentation des salaires ou d’investissements profitables aux salariés).

Pour toutes ces raisons, la CGT est un syndicat qui lutte et fait des propositions pour la défense de tous les travailleurs sans aucune distinction. C’est tous ensemble, unis et solidaires que nous pourrons œuvrer à une société plus juste, plus égalitaire. Nous, CGT, réclamons des salaires équitables, la parité homme/femme, du travail pour tous (32h) car ce n’est pas en travaillant plus et en gelant les salaires que la courbe du chômage s’inversera.

Chaque militant, chaque syndicaliste est porteur de ces revendications et de ces valeurs. Nous sommes présents dans de nombreuses entreprises pour défendre et conserver nos acquis. Tous ensemble, nous pouvons faire résonner plus fort la voix de la CGT. Avec nous, ne soyez plus spectateurs mais devenez acteur de votre entreprise.

La lutte continue, ne lâchons rien !

Consulter le document : L'artisan de vos droits n°7

Top