Présidentielles : L’espoir de nos exigences au 1er tour

ACCUEIL / actualité / Informations / Présidentielles : L’espoir de nos exigences au 1er tour

Présidentielles : L’espoir de nos exigences au 1er tour


Le 23 avril prochain aura lieu le premier tour des élections présidentielles.

Comme nous l’avons toujours fait, la CGT a été de tous les combats durant le dernier quinquennat. Nous n’avons cessé, par nos mobilisations, nos argumentaires et nos nombreuses propositions, de porter notre ambition sociale, d’œuvrer pour le rassemblement des salariés, retraités, privés d’emploi, jeunes, etc. pour imposer d’autres choix, porteurs de progrès. Contre toutes les lois régressives (Macron, Rebsamen, El Khomri), contre la casse de nos services publics. La CGT a porté la contestation par l’action pour faire entendre que d’autres moyens existent.

La Fédération du Commerce, de la Distribution et des Services alerte les salariés de nos secteurs et au-delà, sur le piège conduisant à l’impasse dangereuse que constitue l’extrême droite, notamment sur la question du racisme qui divise la société, mais aussi sur le danger de l’abstention qui pourrait favoriser ce choix haineux.

L’extrême droite aux habits du FN, Fillon et Macron, veulent encore précariser un peu plus nos métiers et mettre à bas la Sécurité sociale par une mise sous tutelle par l’Etat de celle-ci, permettant ainsi aux entreprises de ne plus la financer. Ils veulent aussi mettre à bas ceux qui luttent et plus largement le droit de grève.

Dans ce contexte, parce que nous mesurons à la fois les dangers qui nous menacent mais aussi les possibilités que nous avons de nous rassembler, notre Fédération a décidé de s’exprimer dans le débat des présidentielles. Il est de notre responsabilité d’organisation syndicale de gagner le progrès social et de souligner qu’il y a, dans cette campagne, des candidats qui portent des solutions reprenant tout ou partie de nos propositions : • abrogation des lois El Khomri, Rebsamen et Macron, • réduction du temps de travail, pour tous, à 32h semaine, • politique industrielle génératrice d’emplois, respectueuse de la santé et de la sécurité des salariés, de l’environnement, et des services publics qui répondent aux besoins, • augmentation du SMIC, des pensions, des grilles de salaires conventionnelles et la retraite à 60 ans.

Un vote lucide, responsable qui confirme et prolonge les revendications à l’entreprise, pour une candidature située résolument à gauche. Votons en faveur du programme du candidat qui s’engage à mettre fin aux politiques d’austérité qui ne servent que la finance et à porter le progrès social.

CP Elections présidentielles.pdf

Contact : Amar Lagha, secrétaire général

Top